Une terre d’espoir

Le nucléaire, sujet d’actualité source de nombreux débats. Mieux qu’un grand discours un film peut en 2h13 mettre à nu les différentes problématiques qui peuvent être vécues par la population. Ce film c’est The land of hope, un film du réalisateur japonais Sion Sono.

the land of hope

Une centrale nucléaire explose après un tremblement de terre et un tsunami. Les autorités dressent un périmètre de sécurité à 20km autour de cette centrale les amenant à partager en deux une ville et même le jardin d’une famille. On découvre la famille Ono : le chef de famille, Yasuhiko Ono, propriétaire d’une ferme avec un troupeau de vaches. Il s’est intéressé de près à la question du nucléaire. Son épouse Chieko, atteinte d’une démence de type Alzheimer, qui aime à jardiner et attend la fête des Morts avec impatience. Yoichi Ono, leur fils est agé de trente ans, il vit et travail avec son père et sa compagne. Izumi Ono, la compagne de Yoichi qui découvre sa grossesse après l’accident nucléaire. Les voisins d’en face sont des personnes du même age que le père et ils sont aussi cultivateurs. Ils ont un fils qui ne travaille pas et semble profiter de la vie sans se soucier des soucis du quotidien, et sa copine Yoko qui est originaire d’une ville proche de la centrale qui a été rasée par le tsunami.

Chacun est face à une problématique particulière, fuir pour éviter les irradiations en sachant qu’un retour est impossible. Comment quitter définitivement le lieu où l’on a vécu et où se trouvent les souvenirs d’une vie et d’une famille? Comment quitter sa famille? Rester pour ne pas aggraver la maladie de la personne qu’on aime. Comment protéger cet enfant qui viendra bientôt au monde face à la population qui se moque et met à l’écart ceux qui tentent de se protéger du nucléaire et de ses effets? Comment accepter la disparition de sa ville, de ses parents et de sa vie d’avant? Prendre des risques pour soi simplement par amour pour une personne pour qui le monde vient de s’écrouler?

Dans ce film on retrouve l’expression crue et violente des sentiments typique des œuvres japonaises. Des images fortes et violentes. Des instants de poésie comme des pépites. Et surtout un optimisme déconcertant, tant qu’on s’aime ça ira!

Petit bémol sur la musique qui peut pour certain être désagréable car envahissante et mélodramatique.

J’ai choisi d’aller voir ce film pour compléter un film vu il y a plusieurs mois: La terre outragé (sur Tchernobyl)  http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=190787.html

Associé à cela je vais débuter la lecture de Fukushima écrit par Michaël Ferrier, récit d’un journaliste qui était présent et qui retrace le désastre qui a eu lieu sous ses yeux.

Avez vous vu ce film? Ou La terre outragée? Avez vous vu d’autres films sur ce sujet? Lu d’autres livres?

Publicités

À propos de Flo

Je peux être à la fois gamine et responsable, idiote et intelligente, impulsive et réfléchie mais ce que je suis tout le temps (ou presque) c'est amoureuse de la vie et des petits bonheurs cachés du quotidiens.

2 Commentaires

  1. Merci pour ton passage sur mon blog et pour t’être inscrite à ma page hellocoton ! C’est clair que les acteurs jouent très bien ! J’ai particulièrement aimé le personnage du père de famille. Je le trouve très touchant… et quelle tristesse lorsqu’il doit abattre ses bêtes et se donner la mort… En revanche, je ne connais pas le livre de Michael Ferrier. Il est bien écrit ?

    • c’est pas vraiment un roman ni vraiment un essai mais il est très intéressant pour compléter le sujet.
      Si le sujet t’intéresse un film aborde la vie autour et après Tchernobyl, il s’appelle « La terre outragée ».
      Bonne lecture!

N'hesitez pas à me laisser un ptit mot!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :